Avenue des Géants - Marc Dugain

avenue des geants

5 étoilesCoup de coeur
L'histoire
Al Kenner serait un adolescent ordinaire s'il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n'était pas supérieur à celui d'Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d'une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l'habite.[Résumé de l'éditeur]

Mon avis

Avenue des Géants est pour moi une vraie réussite. Parfaitement écrit, soigné dans ses moindres détails et inclassable, ce roman offre une description superbe de la société américaine des années soixante/soixante-dix et une plongée dans le psychisme d'un criminel au QI élevé absolument fascinante.

Al Kenner (inspiré du très réel Edmund Kemper) est un vrai personnage de roman que l'on tente de comprendre voire d'absoudre malgré son goût pour les meurtres et son amoralité évidente.

Quatre cents pages durant, Marc Dugain emmène son lecteur avec brio et s'offre une fin magistrale digne des plus grands thrillers. Fascinant, surprenant et fluide Avenue des géants est pour moi un vrai coup de cœur.

Citations
Mais j'ai tué mes deux grands-parents en 63. Le jour de l'assassinat de JFK. J'ai fait dans les cinq ans d'hôpital psychiatrique. On m'a jugé irresponsable. Ce que je conteste. La responsabilité c'est la grande question de l'existence. Qui est responsable et qui ne l'est pas. Je plaide l'irresponsabilité générale pour l'humanité. Mais pas pour moi.

Notes
Cette lecture a été faite dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2013..

Elle2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.quartier-livre.fr/trackback/108

Haut de page