Le mec de la tombe d'à côté - Katarina Mazetti

Le mec de la tombe d'à côté

5 étoiles
L'histoire
Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie...[Résumé de l'éditeur]

Mon avis
Dans la catégorie roman sentimental sans prétention mais extrêmement bien ficelé et agréable à lire, Le mec de la tombe d'à coté de Katarina Mazetti a remporté tous les suffrages, c'est même devenu un incontournable (une pièce de théâtre a même été tirée du livre).
Il s'agit en effet d'une belle histoire servie par une prose agréable avec un vrai rythme. Le coup de foudre entre Désirée, bibliothécaire, veuve depuis peu et Benny, fermier débrouillard, est explosif, inattendu (au moins pour eux) et plein de conséquences savoureuses...
Les personnages sont attachants, leur psychologie étudiée. On évite le rose bonbon, les violons et les bons sentiments dégoulinants qui handicapent souvent les romans sentimentaux. Une belle histoire d'amour relevée d'une pointe d'humour, ce qui ne gâte rien.
Moins sucrée qu'elle n'y parait notamment dans son dénouement cette petite fable jamais mièvre a déjà séduit des milliers de lecteurs, si vous n'en faites pas partie, succombez sans réfléchir au charme léger du mec de la tombe d'à côté d'autant que la suite des aventures de Désirée et Benny est déjà disponible sous le titre Le caveau de la famille.
Bref, une jolie histoire que je vous conseille d'autant que le printemps qui arrive se prête parfaitement à ce genre de lectures.

Citations
Mon béguin pour lui avait disparu avant même qu'on se marie. Il s'était évaporé comme disparaît un bronzage - qui se rend compte de ces choses là ? - mais contrairement au bronzage il n'est jamais revenu.

Je n'ai jamais été un être sensuel, la vie avec Orjan me l'avait fait comprendre. Je le prenais avec philosophie, ou allez savoir si je n'en tirais pas une certaine fierté, comme si cela faisait de moi un être de raison, élevé au-dessus des comportements plutôt bestiaux.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/62

Haut de page