Une vie à coucher dehors - Sylvain Tesson

Une vie à coucher dehors

5 étoiles
L'histoire
En Sibérie, dans les glens écossais, les criques de l'Egée ou les montagnes de Géorgie, les héros de ces quinze nouvelles ne devraient jamais oublier que les lois du destin et les forces de la nature sont plus puissantes que les désirs et les espérances. Rien ne sert à l'homme de trop s'agiter dans la toile de l'existence, car la vie, même quand elle ne commence pas très bien, finit toujours mal. Et puis une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante. [Résumé de l'éditeur]

Mon avis
Il n'est pas évident de signer un livre réjouissant, dépaysant et poétique dont les thèmes principaux seraient la mort et le désespoir. C'est pourtant ce que fait assez brillamment Sylvain Tesson dans ce recueil de nouvelles. Quinze nouvelles dont pas une ne se "termine bien" (vous voilà prévenu) et pourtant quinze nouvelles très bien écrites qui vous feront voyager, réfléchir, rêver et même sourire.
Chaque histoire trimballe son propre univers, ses personnages habités, ses paysages plus ou moins exotiques et sa propre morale toujours un peu désespérée mais toujours juste.
Bref, Sylvain Tesson signe ici un recueil désenchanté mais réjouissant que j'ai beaucoup apprécié. L'asphalte, L'île et La fille demeurent mes préférées.

Citations
Je crois au miracle, je suis un optimiste de la volonté et je professais qu'à moins d'être totalement mort, rien n'est grave.

Rien n'est fatal comme devenir inutile.

Lorsqu'une tranche de viande était une conquête, un porc avait une valeur. Lorsqu’une tranche de viande devient une habitude, un porc devient un produit. Lorsqu'une tranche de viande devient un droit, le porc perd les siens.

Notes
Ce recueil a obtenu le Prix Goncourt de la Nouvelle 2009.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/93

Haut de page