La Ligne de beauté - Alan Hollinghurst

La Ligne de beauté

2 étoile
L'histoire
Nick Guest, fils d'un petit antiquaire de province et brillant boursier d'Oxford, s'installe à Londres pour mener à bien sa thèse de littérature. Il loue une chambre dans l'hôtel particulier des parents de son ami Toby Fedden, et entre dans l'intimité de la famille : Gerald, le père, un ambitieux député tory, Rachel, la mère, sœur d'un baron fortuné, et Catherine, leur fille maniaco-dépressive. Nick devient le spectateur fasciné d'une société où les héritiers des grandes familles, les ladies désœuvrées et les conservateurs règnent en maîtres. [Résumé de l'éditeur]

Mon avis
La Ligne de beauté est un roman féroce sous des airs polis. Typiquement britannique par son cynisme et sa froideur, ce roman raconte l'histoire d'un très jeune homme, cultivé, diplômé d'oxford et gay qui va travailler et vivre pour un très riche et très conservateur membre du parlement britannique.
Situé dans les années 1980, ce roman évoque par le biais des secrets des familles et des faux-semblants, les années Thatchériennes de l'Angleterre. On parle beaucoup de politique, de drogue en milieux aisés mais aussi - et surtout - de sexe, car l'homosexualité de Nick est explicitée par des scènes crues dignes d'une publication spécialisée.
J'avoue pour ma part être passée complètement à côté de ce roman qui m'a laissé de marbre. Je ne sais si l'esprit et l'humour "british" n'ont pas supporté la traduction ou si j'y suis resté totalement imperméable mais j'ai trouvé ces six cents pages bien longues dans l'attente d'un rebondissement ou d'une action décisive. Le rebondissement arrive trop tard (dans les trente dernières pages environ) - et ce même si le spectre du SIDA est bien amené - pour sauver l'impression générale du roman.
Le style foisonnant et un peu pompeux n'a pas su me séduire, pas plus que les personnages que l'argent, la drogue, le sexe et le pouvoir ne parviennent pas à désennuyer. Un rendez-vous manqué donc pour moi : ça arrive parfois...

Notes
Ce livre a été lu en partenariat avec le très bon site Blog-O-Book et les Éditions du Livre de Poche (que l'on ne présente plus). Merci beaucoup.

Citations
Nick était persuadé qu'aucun d'entre eux ne savait qu'il couchait avec le patron, et après dix ans ou plus d'entrainement, il était capable de détourner n'importe quelle conversation au terme de laquelle il aurait autrefois rougi cruellement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/52

Haut de page