La ville des serpents d'eau - Brigitte Aubert

la ville des serpents d'eau

3 étoiles

L'histoire
Ennatown, la ville des serpents d'eau : sans histoire, avec son club interconfessionnel, sa bonne conscience, son lot de mâles chasseurs si conventionnels, et leurs épouses qui s'ennuient à mourir, genre Desperate Housewives. Une sérieuse ombre au tableau, toutefois : l'un des leurs, forcément un des leurs, a enlevé cinq gamines il y a plus de dix ans. Quatre ont été retrouvées au fond d'un lac ou d'une rivière. D'où le surnom du mystérieux criminel : le Noyeur. La dernière n'a jamais refait surface...[Résumé de l'éditeur]

Mon avis
Après une scène d'ouverture particulièrement glaçante (voire difficile à supporter), il est normal d'attendre une intrigue à la hauteur. Malheureusement, la ville des serpents d'eau semble se complaire dans le glauque et la surenchère à grand renfort de clichés souvent cauchemardesques : enlèvement et séquestration de petites filles, corps jetés dans la rivière, flic déchu et dépressif, faux gentils et vrais méchants sans donner pour autant une vraie épaisseur à l'intrigue. Certaines scènes sont réussies et touchent leur but mais d'autres semblent superflues rendant l'ensemble de qualité inégale.

Le roman se lit facilement et même souvent la peur au ventre mais il souffre aussi de certaines faiblesses comme de trop nombreuses allusions aux séries télés actuelles (lassantes), une vision presque caricaturale de la société américaine et un nombre trop restreint de pistes pour réellement surprendre le lecteur.

Notes
Cette lecture a été faite dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2013.

Elle2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/125

Haut de page