Le paradis (ou presque) - Charlie Huston

Le paradis(ou presque)

3 étoiles
L'histoire
Hank Thompson est content : il a trouvé le remède pour ses oreilles bouchées, et a placé en lieu sûr les 40 millions de dollars arrachés à la mafia russe de New-York. Hank aime bien nager tout nu dans la mer turquoise avant d'aller dormir avec son m meilleur ami Bud le chat. Le paradis, en somme. Ou presque : un jeune routard débraillé, bouille ronde et accent russe, débarque sur sa plage. Il pose des questions. Trop de questions. Et lui propose un deal... [Résumé de l'éditeur]

Mon avis
Le paradis (ou presque) est la suite de Trop de mains dans le sac mais nul besoin d'avoir lu le précédent volet de cette trilogie pour se plonger dans l'atmosphère déjantée et le rythme intense de ce roman noir.
Par le biais d'un style très actuel, Le paradis (ou presque) vous catapulte dans un univers où les cadavres sont légion, où la violence fait loi. Pourtant, l'ambiance est tout sauf pesante grâce notamment au personnage principal, Hank Thompson, tueur redoutable, qui se révèle être en même temps un (anti-)héros sympathique à l'humour dévastateur et à la malchance certaine.
On s'attache à ce type un peu dépassé par les événements, qui finit toujours par plonger dans la violence et les meurtres alors qu'il n'aspire qu'à une chose : sa tranquillité. Ses courses-poursuites sanglantes ont quelque chose de désespéré et ses compagnons de route sont tous plus fêlés les uns que les autres.
Le paradis (ou presque) est une lecture sanglante mais jubilatoire. L'histoire est bien ficelée, les rebondissements nombreux et les dialogues soignés. On se laisse prendre au jeu de cet excellent divertissement et on ne peut s'empêcher de penser à Pulp Fiction car on retrouve le cocktail explosif des films de Tarantino : violence, humour et comptes à régler.
On regrettera seulement une quatrième de couverture trop bavarde qui m'a un peu gâché la surprise et quelques passages sur le football américain qui aurait pu être écourtés sans que cela me pose le moindre problème.

Notes
Cette lecture a été faite en tant que membre du jury Seuil Policiers-Babelio. Un grand merci aux éditions du Seuil et à Babelio pour cette sélection et cette découverte.

Jury Seuil Policiers

Citations
Rien de bizarre. Une remarque tout à fait sensée. Sauf qu'il la prononce avec un accent russe, ce qui n'est pas fréquent par ici. Moi, je prends ça comme si de rien n'était, sauf que je recrache mon soda partout sur le bar. Je suis comme ça, le genre superzen.
Aucun rapport humain, pas même avec une petite amie hystérique, ne peut vous laisser imaginer à quel point il est facile de vexer un Mexicain.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/60

Haut de page