Mr. Ashenden, agent secret - Somerset Maugham

Mr Ashenden, agent secret

2 étoiles
L'histoire
Mr. Ashenden, agent secret est un recueil de huit nouvelles dont le personnage principal (et narrateur) Mr Ashenden est espion dans les services secrets britanniques durant la Première Guerre mondiale. Au fil de ses missions, Mr. Ashenden croise des personnages - pour la plupart espions comme lui - dont il dresse d'une plume acerbe, un portrait sans concessions.

Mon avis
Lire Mr. Ashenden, agent secret c'est plonger, par le biais d'une écriture un peu datée mais parfaitement maitrisée, dans une époque révolue : celle de la Première Guerre mondiale, de l'espionnage et du contre-espionnage. Si Mr. Ashenden, agent secret est un roman d'espionnage ce n'est en aucun cas un roman d'action et le rythme est particulièrement lent.
On retrouve dans ce recueil de huit nouvelles, un peu (mais un peu seulement) de ce qui a fait la renommée de Somerset Maugham : l'analyse psychologique des protagonistes, la finesse de l'écriture, une description précise des travers humains, un détachement très britannique.
Pour le reste, j'avoue être restée sur ma faim : les passages traitant de l'espionnage m'ont paru insipides, le lien entre les nouvelles, inexistant. Impossible de me plonger dans l'ambiance...
Je n'ai pas retrouvé dans ce recueil la subtilité et l'humour des Trois grosses dames d'Antibes par exemple... J'avoue que Mr. Ashenden ne m'a pas séduit : son côté dandy plein de certitudes et son absence d'émotions sans doute.
La meilleure des nouvelles de ce recueil est pour moi Sanatorium où l'on retrouve le Somerset Maugham que j'apprécie, celui qui sait transmettre des atmosphères et des regards en coin - au plus près de l'âme humaine.

Notes
Cette lecture a été faite en partenariat avec Blog-O-Book et les Éditions Robert Laffont. Un grand merci à eux.

Citations
Je tiens à vous dire une seule chose avant de vous laisser entreprendre cette mission, et il vous faudra la garder en mémoire. En cas de réussite, n'attendez aucun merci; en cas d'ennui, n'attendez aucune aide. Cela vous convient-il ?
- À merveille.
- Dans ce cas, je vous souhaite le bonjour.


Certains prétendent que le souffrance ennoblit. C'est faux. D'une manière générale, elle rend l'homme mesquin, rancunier et égoïste.


Ils étaient tous pareils. Ils voulaient la fin mais hésitaient sur les moyens. Ils voulaient bien tirer profit d'un coup accompli à condition de rejeter sur quelqu'un d'autre la responsabilité de sa réalisation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/67

Haut de page