En moins bien - Arnaud Le Guilcher

En moins bien

3 étoiles
L'histoire
Un "frenchie" un peu minable et porté sur la bouteille réussit à faire fuir sa femme après quelques heures de mariage et va noyer son chagrin et sa solitude dans toutes sortes de substances quelque part du côté de Sandpiper.

Mon avis
En moins bien est un roman qui supporte mal les étiquettes : difficile à résumer, impossible à classer...
D'ailleurs ce qui importe dans ce roman n'est pas l'histoire (plutôt faible avouons-le) mais plutôt le style décalé, cru et drôle d'Arnaud Le Guilcher. De débâcles en fiascos, notre "loser" angoissé se noie dans l'alcool et rencontre des acolytes guère brillants qui ne l'aident pas vraiment à sortir de son marasme.
Le problème de ce livre est qu'il a été survendu : la quatrième de couv' nous vante (par le biais de célébrités) un humour formidable, désopilant... bref, un pur moment de bonheur. C'est vrai qu'il y a de bonnes trouvailles, que le style est original, que les expressions argotiques sont parfois géniales mais très vite, on patine. Après une première partie déjantée mais maitrisée, l'auteur s'enlise (comme le héros d'ailleurs), le style argotique a perdu déjà un peu de son charme et l'histoire devient tellement "barrée" qu'elle en perd toute cohérence.
Au final, pour moi : un bilan mitigé. C'est sympa, loufoque pour sûr, absurde parfois mais pas si drôle dans le fond. Je m'attendais sans doute à quelque chose de plus festif et de moins désespéré. Peut mieux faire...

Citations
On ne se marie pas pour combler un vide mais pour partager l'espace. C'est pas la même chose. Faut voir à pas confondre.

Ce bâtiment avait un capital sympathie dégueulasse : un enduit dégoulinant, des petites fenêtres immondes. Il y a des gens à l'urbanisme qui mériteraient d’habiter dans les saloperies qu'ils dessinent.

Cette femme n'était pas la mienne, cette maison n'en était pas une, mes préoccupations ne m'appartenaient pas. Un doute existentiel me tombait sur le paletot. Il avait la démesure de l'absurde. Le ridicule de la situation me plantait un couteau en pleine poitrine.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.quartier-livre.fr/trackback/92

Haut de page